École offshore - Shanghai
programme de recherche "création & mondialisation"

Située dans l’une des villes les plus dynamiques de la planète, Shanghai, mégapole de 20 millions d'habitants, particulièrement représentative des mécanismes de la mondialisation, et implémentée dans un environnement cosmopolite extrêmement attractif pour les créateurs du monde entier, l'école offshore a pour ambition de développer un programme de référence concernant les enjeux de la création dans le contexte de la mondialisation.

Le programme de recherche "création et mondialisation" est ouvert aux étudiants post-master et aux artistes enseignants-chercheurs de l'ensemble des écoles d'art françaises. Les modalités de participation et de séjour à Shanghai sont définies en fonction des projets de chacun et selon le financement des écoles associées.

Les étudiants des écoles associées peuvent également participer à ce programme dans le cadre de leur semestre "mobilité".

Ce programme est transdisciplinaire et s'adresse aux diplômés en art comme aux diplômés d'autres disciplines. Il donne à chacun la possibilité de développer un projet personnel mettant en jeu la question de la création dans un contexte interculturel.

L'École Offshore est pilotée par l'École nationale supérieure d'art et de design de Nancy (ENSAD Nancy) :
- en association avec l'École supérieure d'art de Clermont Métropole (ESACM), l'École nationale supérieure d'art de Dijon (ENSA Dijon), la Villa Arson à Nice et l'École supérieure des beaux-arts de Nîmes (ESBAN) ;
- avec la participation de l'École supérieure d'art d’Aix-en-Provence (ESAAix), l’École européenne supérieure de l’image Angoulême & Poitiers (EESI), l'École supérieure des beaux-arts de Bordeaux (EBABX), de l'École supérieure d'art et de design de Grenoble-Valence, du Pavillon Bosio Ecole Supérieure d’Arts plastiques de Monaco, de la Haute école des arts du Rhin (HEAR) et de l'Institut supérieur des arts de Toulouse (IsdaT).
Pour l’année universitaire 2018-19, l’École Offshore est soutenue financièrement par Artem Entreprises, le ministère de la Culture dans le cadre de l’appel à projets Recherche ainsi que par la Région Grand Est dans le cadre du Pacte Grandes Ecoles.